Dee Snider à coeur ouvert !

"Bonjour, je m'appelle Dee Snider et je voudrais parler à Pascal du groupe Sud Presse".

C'est de cette façon qu'a débuté il y a quelques jours l'interview par téléphone de l'icône du métal qui vient de sortir un nouvel album et qui évidemment en assure sa promotion.

Durant cet interview, on a passé en revue sa prestigieuse carrière mais on a inévitablement évoqué le moment présent et abordé son futur.

Le Covid 19 a fait de fameux dégâts depuis six mois, la culture est à l'arrêt. Comment le vis-tu ? "Pour le moment, il ne faut pas rêver à des concerts et franchement je ne suis pas intéressé pour faire des shows virtuels ou des activités sociales à distance. Je veux juste jouer des shows rocks où je vois des gens qui vibrent, qui bougent et où il y a de la transpiration. Nous vivons un moment fou, dingue que personne n'aurait osé imaginer, on doit se protéger et penser au futur et je t'avoue que les labels indépendants ont très chaud, que ce soit pour la musique, les films... mais restons positifs, la créativité n'est pas morte. L'art c'est important, la musique est une belle chose qui nous permet de nous distraire, on a besoin de se vider l'esprit pour oublier nos problèmes !

Tu as derrière toi une carrière exceptionnelle et énorme (ndlr : votre serviteur l'a vu en concert au Reading Festival en Angleterre en 1982 avec son groupe Twisted Sister), tu es une icône du métal, quel regard jettes-tu sur ces quatre décennies (Dee a 65 ans) ? "Je suis content car j'ai fait ce que je voulais faire et ce que je pensais faire et puis je bouge tout le temps. J'aime ce que je fait pour le métal en ce moment. C'est très excitant et je veux que les gens découvrent et apprécient le nouveau Dee Snider. Sur ce nouveau coffret live intitulé "For the love of metal - live !" j'ai ajouté une nouvelle chanson intitulée "Prove me wrong" (prouve-moi que j'ai tort !), avec celle-ci c'est une manière de faire un bilan sur ma carrière et ce que j'ai vécu".

J'ai cru comprendre que tu te lances dans l'écriture... "Yeahhhhhhhh ! Oui, j'ai terminé un roman fiction et on cherche un éditeur car j'aimerais bien que ce soit publié. Je t'avoue que c'est un livre très rock and roll".

Il y a quelques années à Wacken tu étais accompagné de musiciens classiques, une première ? "Oui et non car j'avais déjà travaillé comme cela à Brodway".

En live tu reprends "Highway to hell" d'Ac.dc, tu es un fan ? "Bon Scott a été très influent pour moi, il m'a aidé à trouver ma voix lorsque je chante. Mais j'ai aussi été influencé par Alice Cooper, Ronnie James Dio, Robert Plant, Rob Halford..."

Lors d'interviews précédents tu parles aussi de l'influence des Beatles dans ta carrière. Mais le côté mélodique des fab four n'intervient-il pas pour la qualité de tes refrains ? ... silence... "Je ne sais franchement pas mais c'est vrai que les gars de Liverpool ont été mes premières influences. Enfant, je chantais dans une chorale à l'église et ce pendant des années, là aussi cela m'a permis de trouver ma voix. Je me rappelle aussi que je chantais avec plein de vieux ! ah ah ah ! J'ai vécu là une expérience très enrichissante".

Cet album live est important pour toi ? "Evidemment, je voulais capter pour la postérité ce que je fais en ce moment dans le heavy metal. Tu sais le heavy metal, c'est une très grande musique ! Quand tu es sur scène, tu communiques beaucoup, tu es en relation avec le public que j'appelle mes amis et puis faire des tournées internationales, c'est merveilleux ! Et l'as-tu remarqué mais le métal c'est un genre musical qui touche toutes les générations et des études l'ont prouvé".

La suite ? On te revois en Europe en 2021 lors des grands festivals ? "Je ne pense pas car je fais un film et je me concentre sur mon prochain album studio qui devrait sortir en 2021. J'irai défendre sur scène cet album en 2022. Mais je t'avertis que ce nouvel album sera très métal, ce sera mon son, celui de Dee Snider !" 

Rappelons que Dee Snider nous avait rendu visite il y a juste un an au GARF à Liège.
Rappel des commentaires : https://festivalmania.blogs.sudinfo.be/archive/2019/09/04/garf-19-dee-snider-le-survolte-286421.html#more

Et la galerie photos : https://festivalmania.blogs.sudinfo.be/album/golden-age-19-dee-snider-le-survolte/

Lien permanent 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.