Festivals 2020 : Game over !

Toute la Belgique était suspendue aux lèvres de la "Première" hier vers 17h30 lorsque Madame Wilmès évoqua le futur de la Belgique en cette période de confinement. Qu'allait-elle dire ? Quel sort pour nos festivals ? Après un long discours dans deux des trois langues nationales, le coup de massue est tombé. "Il est déjà acquis qu'aucun événement de masse tels que les festivals ne pourront être organisés avant le 31 août inclus".

Dur à encaisser mais logique car on imagine mal distribuer à chaque festivalier trois à quatre masques par jour et de tester les températures des festivaliers à l'entrée du site et prévoir des espaces de 3m² par festivalier face aux scènes. Impensables ! C'est sans conteste une bonne décision et qu'il est inutile de contester.

Mais pourquoi cibler les festivals ? Et qu'est-ce qu'un événement de masse ? La masse est-ce plus de cent, plus de mille, plus de dix-mille personnes par jour ? Rien n'a été dit ni précisé. On cible les festivals mais on oublie le grand prix de formule un, les jours de grandes affluences à la côte belge, les parcs d'attractions, les défilés du 21 juillet, les fêtes religieuses...

Cette décision nécessaire (ne nous voilons pas la face) va sans doute précipiter des artistes et des indépendants vivant du spectacle vers la pauvreté, la marginalité... Si les festivals devraient s'en sortir en s'adressant à leurs assurances pour les premiers frais engendrés (quoi que la claque reçue par le Hell Fest malgré une assurance à 175.000 euros risque de faire jurisprudence), les artistes, leurs bookers, les managers des groupes, les intermittents du spectacle vont boire la tasse et certains ne s'en remettront pas.

D'ailleurs le"circuit live belge" demande des mesures de soutien supplémentaires qualifiées de nécessaires pour survivre à la crise. "Le circuit live et, par extension, l'ensemble du secteur de la musique respecte pleinement les mesures prises pour empêcher la propagation du virus". "Il s'avère être de plus en plus évident que les mesures concernant le chômage temporaire pour les employés et les droits de crédits transitoires pour les travailleurs indépendants devront être prolongées jusqu'à la fin de l'année. Le secteur demande également plus d'attention pour les groupes plus vulnérables que sont les salariés intérimaires avec des contrats de courte durée et les indépendants complémentaires qui ne bénéficient pas des conditions nécessaires actuelles pour pouvoir profiter des mesures d'aide. Ce n'est qu'en tenant compte de tout cela qu'on évitera à court terme un immense bain de sang économique et social et qu'on aidera notre secteur à surmonter ce cap difficile".

A peine le discours terminé de Madame Wilmès hier que les communiqués de pressent tombaient. A croire que tout était déjà prêt... Que faire maintenant si vous aviez déjà vos tickets ? Normalement vous devriez recevoir dans les jours qui viennent des infos, soit vous demandez à être remboursés soit vous postposez vos tickets pour 2021. D'ailleurs pas mal d'artistes ont déjà précisé qu'ils décalaient de un an leurs tournées 2020. Nous vous conseillons vivement d'opter pour la deuxième solution car cela donnera du cash aux organisateurs pour bien préparer l'été 2021.

Un dernier mot : quelques heures avant ce discours historique, on apprenait que le Tour de France aurait bien lieu mais qu'il était reporté à fin août avec d'autres compétition préparatoires durant TOUT le mois d'août. Votre serviteur adore le cyclisme mais son sang n'a fait qu'un tour à l'écoute de ces infos. Comment deux cents coureurs cyclistes vont pouvoir respecter la distanciation sociale dans le peloton ? Comment les sprints vont avoir lieu alors que c'est du frotte-frotte avec beaucoup de sueur ? 

Terminons donc avec nos festivals belges : quelques festivals prévus en avril et mai avaient senti l'oignon et se sont déplacés en septembre et octobre. Pour l'instant, ils devraient avoir lieu, pour l'instant ! Tous nos gros festivals se sont fendus de communiqués de presse nous invitant en 2021, sauf les Ardentes (qui devaient inaugurer leur nouveau site à Rocourt) qui se tâtent pour éventuellement se déplacer en septembre. Bref, un feuilleton qui fait très mal !

Lien permanent 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.