Solidarités 19 - Chicos y Mendez

Pour ouvrir les festivités des Solidarités 19, les organisateurs avaient confié cette lourde tâche au groupe Chicos Y Mendez. Le groupe de Davis Mendez Yepes est venu présenter et défendre son premier album "Esencias". Tâche réussie avec brio par le groupe.

A l'issue de son concert, nous avons pu rencontre David, Belgo-Péruvien, et faire un premier bilan de sa carrière mais aussi de ses objectifs pour le futur.

Avec dix chansons, cet album résume très bien la philosophie défendue par David, un artiste qui a du caractère, de la répartie, du tchat et plein d'idées intéressantes qu'il veut développer. Si son groupe s'est forgé une belle identité sur scène, il voulait aussi sortir un bel album (après un EP en 2016), histoire d'avoir une superbe carte d'identité et montrer qu'en studio on peut aussi réaliser de belles choses.

"C'est la deuxième fois qu'on joue aux Solidarités, nous confie David dans sa loge après le spectacle, et je les remercie d'une fois encore nous faire confiance. On a fait beaucoup de concerts, on s'est donc forgé une image de groupe de scène. De plus on a déjà fait des concerts à l'AB, au Beurschouwburg, deux fois Esperanzah... Bref on n'a pas à se plaindre on tourne beaucoup ! Tu sais, "Esencias" cela veut dire essence et on interroge ainsi notre capacité à dépasser notre propre condition pour tenter de rencontre "l'autre" avec ses peines, ses joies, ses doutes... Cet album est le fruit d'une quête d'identité et est marqué par la volonté de raconter une histoire, celle de l'âme humaine et de ses nuances infinies".

Ce qui nous marque lors de notre rencontre avec David, c'est cette lucidité, cette intelligence de comprendre ce qu'il peut faire et comment il doit le faire surtout avec la thématique concernant les concerts et les cd. "Les temps changent, clame-t-il, il faut faire des disques ok mais aussi des concerts, du live et là il faut être bon et chanter juste, sinon tu es zappé !"

Tu as cette double appartenance belge et péruvienne, que t'apporte-t-elle ? "Plein de choses. Je ne peux que remercier la Belgique de nous avoir accueilli et permis de faire des études. D'ailleurs cet album je l'ai conçu avec avec Thibault Quinet mon ancien prof de musique et qui est guitariste claviériste du groupe. Puis j'adore Bruxelles, c'est une ville multiculturelle qui bouge tout le temps. Dernièrement je me suis rendu au Pérou et là j'ai eu plein d'idées de chansons. On a d'ailleurs tourné un clip vidéo là-bas".

Et ton futur ? "D'abord promotionner cet album avec plein de concerts. Actuellement ce cd est disponible dans le Bénélux mais on souhaite le diffuser en France, Espagne, Allemagne... Mais normalement fin 2020 mon deuxième album devrait sortir".

Lien permanent 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.